la page blanche

Il y a bien longtemps, dans une galaxie pas si lointaine, tu créais. Durant ton enfance, ou ton adolescence, tu as noirci des pages et des pages de fictions, de poèmes, de dessins. Tu faisais des spectacles pour ta famille et tes ami·e·s, tu composais des chansons, tu réalisais des films. Peut-être même que tu as créé une chaîne Youtube, une web série, un blog, un contenu gratuit et accessible à toustes, pour partager ce qui t’animait au monde.

On t’a dit que tu avais du talent. Que tu étais spécial·e. Que ce que tu créais était important.
On t’a dit aussi que tu te laissais un peu aller. Que tu te reposais sur tes lauriers. Que c’était facile pour toi.
On t’a dit que tu étais trop radical·e. Trop sensible. Trop intense.

Peu à peu, tu as contraint la flamme qui te dévorait, tu l’as rendue douce, gentille, pour que sa danse plaise. Pour que ça marche. Tu as appris à faire moins de vagues, à calmer la tempête en toi pour lui donner des allures d’alizée.

Ce que tu crées aujourd’hui ne te ressemble plus. Et encore, quand tu crées !
Ce que tu crées aujourd’hui, c’est de la merde.

 

 

 

La page blanche est une expérience que je te propose pour renouer avec ta créativité.
Elle s’adresse à toi si tu te reconnais dans le texte au-dessus, c’est à dire si :

  • tu es en proie au syndrôme de la page blanche
  • tu n’es pas satisfait·e de ce que tu produis
  • tu sais pas (plus) vraiment pourquoi tu crées
  • tu crées « pour les autres » plutôt que « pour toi »
  • ça fait longtemps que tu n’es pas tombé·e amoureux·se

L’objectif, c’est de recommencer à zéro. Avec un partenaire, un témoin, quelqu’un qui n’est pas ton meilleur ami, qui n’est pas ta mère, qui n’est pas le fan qui te suit depuis le début. Je serai honnête, et tu seras libre.

La page blanche dure trois mois. Trois mois, c’est le temps d’un amour de vacances, ou d’une aventure. Trois mois, c’est trop court, et trop long à la fois. Trois mois c’est parfait.

 

____________________________________________________________________

 

1 Aucune rencontre en chair et en os
2 Chaque semaine, une lettre d’A, et un rendez-vous d’1h30 en ligne
3 Tu reçois chez toi un carnet de voyage spécialement conçu pour l’aventure

Sois mon alibi,
permets moi d’accéder
à la fameuse boîte noire
qui est fermée à double tour
que je ne montre à personne
qui n’existe pas sans toi

 

 

____________________________________________________________________

 

 

La lettre d’A est un outil fantasmagorique.

Je l’écris pour toi, et tu peux en faire ce que tu veux.

Elle est chargée de symboles, de signes, de secrets à décrypter et à sublimer.

C’est un exercice pour se apprendre à se foutre à poil.

 

 

____________________________________________________________________

 

Chaque semaine, on prend ensemble un temps pour lever tes blocages autour de l’acte créatif.

Durant certains appels, je t’inviterai à porter un masque, à changer de peau, pour voir ce qui naît quand tu es Autre.

Nous jouerons aussi avec la privation (seulement la visio, seulement l’audio, seulement l’écrit…), la sensorialité (méditation guidée, pleine conscience, nudité…), le lâcher-prise (imagination, autohypnose, écriture automatique…), afin de voir ce qui naît quand tu es Ailleurs.

 

____________________________________________________________________

 

Avant de commencer, nous déterminerons ensemble nos limites afin que le consentement de chacun·e soit respecté tout le long du processus.

La page blanche n’est pas une prestation sexuelle/érotique.

La page blanche n’est pas une histoire d’amour.

 

 

____________________________________________________________________

 

Prêt·e à partir ?

  • Tu t’inscris à un premier rendez-vous gratuit via ce lien. Ce premier appel est hors-jeu : on se rencontre, et on voit si on a envie de travailler ensemble.
  • … à la suite de cet appel, je t’envoie un contrat qui est là pour rappeler les objectifs et les garanties et nous protéger respectivement.
  • … puis, tu reçois une première lettre d’A, on fixe un premier rendez-vous en ligne, et c’est parti pour trois mois

Combien ça coûte ?

3000 euros.
Le prix d’un Macbook, d’un billet d’avion pour New York, ou d’une journée et d’une nuit avec un·e escort.
L’investissement que demande la page blanche n’est pas seulement financier.
J’ai l’intention de t’emmener quelque part, et ça ne sera pas toujours confortable.

 

alors, tu viens ? 🙂

 

Si tu as des questions, des remarques qui ne sont pas dans la FAQ, ou que tu veux en discuter avec moi, tu peux me contacter ici

Merci de m’avoir lu !